vendredi 12 août 2016

Piano à Saint-Ursanne

Saint-Ursanne est une jolie petite ville médiévale, la troisième du canton du Jura. Située au bord du Doubs, jadis enserrée entre ses remparts, elle était un refuge pour les voyageurs parcourant cette région sauvage de la Suisse. Les trois portes fortifiées Saint-Pierre, Saint-Paul, et  Saint-Jean ouvrant sur le pont de pierre, étaient fermées chaque soir. D'après la légende, elle doit son nom à Ursan, un ermite irlandais du VIIème siècle, qui y a terminé sa vie dans une grotte, nourri par un ours qui lui pêchait des poissons !

Havre de paix entourée de falaises calcaires et de forêts touffues, elle est maintenant reliée au réseau autoroutier, mais a conservé son authenticité, et attire les touristes en quête de charme et de calme. Pêcheurs, randonneurs, kayakistes, mais pas seulement ! Autour de la basilique romane du XIIème et son cloître bénédictin, le patrimoine est valorisé : musée lapidaire, maisons pittoresques, fontaines, galeries, et de nombreuses manifestations culturelles contribuent à son attrait.

Piano à Saint-Ursanne est l’une d’elles. Chaque été en août, la ville se dote d’un programme musical de prestige, en invitant des virtuoses de renommée internationale. Cette année, Chopin était à l’honneur. Sonates et concertos, préludes et nocturnes, mazurkas et valses ont enchanté les mélomanes. Pour étoffer le programme, les bénévoles de l’association ont proposé des conférences avec le philosophe Michel Onfray, et des parcours culturels, entre chansons polonaises interprétées par la cantatrice Céline dans le cloître, et déambulation en ville et au bord du Doubs avec Mariette. Lors des pauses, Josiane a impressionné son public par l’étendue de ses connaissances et la pertinence de son approche de pianiste, sur la vie et l’œuvre du grand Frédéric.

Chopin, comme le Doubs, a franchi les frontières, traçant obstinément son chemin malgré les obstacles. Dans le cadre romantique du Clos du Doubs, tous deux procurent une sensation de beauté intemporelle, de douceur de vivre et d'émotion profonde. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire