jeudi 30 janvier 2014

En raquettes au Ballon

25 cm de neige fraîche au Ballon d’Alsace, une opportunité à saisir en cet hiver doux. A Belfort, la route est sèche, mais dès les premiers lacets, la température passe en dessous de zéro, la neige apparaît. En haut, le paysage immaculé, encore désert, nous offre sa magie hivernale.

Dans la blancheur laiteuse, les points de repère habituels sont effacés, mais nous parcourons  sans crainte la forêt du côté de la Gentiane. Sur la neige croûtée en surface, des empreintes d’animaux facilement identifiables, chevreuils, renards, qui se gardent bien d’approcher notre groupe bavard. Le niveau sonore monte encore à l’apéritif, pris au frais du côté de la Tête des Redoutes : Délicieuses madeleines d’Hélène ( il faut voir le sourire de Raymond), arrosées d’une spécialité gasconne de Jean-Claude, le Floc, dont la teneur en Armagnac ressort particulièrement dans la montée suivante ! A la Chaumière, enfin, on se détend autour d’une copieuse fondue comté-barkass, suivie d’une non moins délicieuse tarte aux myrtilles.


Le soleil a fait son apparition, les couleurs changent. Ciel bleu, neige scintillante, contrastes marqués. Nous descendons dans les Faignes, avant de remonter le cours de la Savoureuse, un parcours sauvage et difficile, le long de la rivière, qui cascade entre neige, rochers et glaçons. La fatigue se fait sentir, mais Eric insiste pour nous emmener jusqu’au sommet. Là-haut, une vue spectaculaire nous récompense : les Alpes suisses se détachent au loin, le Ballon de Servance et le Grand Ballon enneigés semblent tout proches, la vallée de Sewen, rousse, s’étale à nos pieds. La neige se teinte de rose au soleil couchant, sous le regard d'une Vierge artistiquement congelée !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire