vendredi 7 juin 2013

Lire, écrire, randonner... en vélo électrique

Dimanche matin, à Tournon, la Compagnie Nationale du Rhône avait organisé, à l'occasion de la fête du vélo, une initiation au vélo électrique, grâce au partenariat du magasin Intersport pour le prêt du matériel, et des bénévoles de l'UCTT pour l'encadrement.

J'ai donc eu le plaisir de tester l'engin. Négligeant la nouvelle Viarhôna, piste cyclable trop plate à mon goût, et ventée ce jour-là, j'ai grimpé dans les collines de Tournon, jusqu'à la nouvelle gare du Mastrou à Saint-Jean, traversé vaillamment le pont du Duzon, avant de redescendre vers les quais, malgré un mistral ... gagnant. Ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps, de redécouvrir ainsi des vignes au soleil, le paysage ouvert, les coquelicots et les chants d'oiseaux !

Le vélo électrique, c'est formidable. L'assistance de la batterie remplace avantageusement la force musculaire, pour monter une côte. Techniquement, c'est tout simple; on/off et trois degrés d'assistance à régler suivant la pente. J'ai tout compris, grâce à la patience de Laurent. Et je l'ai même semé dans la grande montée de Lubac! Jusqu'au moment où le voyant s’est éteint sans préavis... 

Techniquement, j'ai encore des progrès à faire. Mais moralement, l'avenir me sourit : Quand l'arthrose s'impose, le vélo électrique repose!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire