jeudi 20 juin 2013

Baignade interdite

Mardi, chaleur caniculaire. Départ de la rando à Malsaucy, je décide de mettre mon maillot dans le sac, une petite baignade improvisée me plairait bien.
D’ailleurs les baigneurs arrivent par grappes entières, le parking brûlant se remplit. Les copains randonneurs hésitent… Vous êtes sûrs qu’on y va ? Mais oui, on s’équipe. Eric nous entraîne rapidement le long des étangs, par un sentier ombragé, jusqu’à … l’aérodrome de Chaux. Surprise ! Il a décidé de réaliser aujourd’hui, sous nos yeux, le vol offert par le groupe à notre doyen, pour ses 80 ans. 

La météo étant favorable, il a tout préparé d’avance. L’avion est déjà sorti, sur la piste. Les vérifications sont faites. Il ne reste qu’à monter, et s’envoler, sous les vivats. Raymond est ravi, Eric aussi, voilà un cadeau qui fait deux heureux d’un coup !
La meilleure chose à faire, pour nous, pendant les 45 minutes du vol, c’est d’attendre à l’ombre. D’abord, à la terrasse de l’aérodrome. Les nouveaux gérants sont super sympas, malgré la fermeture pour travaux, ils nous offrent une citronnade bien fraîche.

Et puis, et puis, si on allait se baigner dans l’étang le plus proche ? Qui est d’accord ? Nous partons à trois, très déterminées, les autres nous rejoindront.
L’étang offre une vision magique, étendue verte limpide, entourée de végétation, les sommets des Vosges bleutés au loin, le ciel azur. Une pelouse agrémentée de bouleaux, agités par une petite brise, constitue une plage idéale. Nous posons nos sacs, enfilons nos maillots et plongeons. L’eau est délicieuse, nous nageons avec volupté.

Soudain, un homme apparaît dans notre champ de vision, venu du fond de l’étang, il marche à vive allure. Nous continuons à nous amuser, à rire, à plonger, en faisant mine de l’ignorer.
-         C’est interdit de se baigner dans cet étang ! Vous n’avez pas vu la pancarte : Baignade interdite?
-         Non, mais c’est une simple mesure de précaution,  on interdit quand il n'y a pas de surveillance.
-         Mais ici en plus c’est un étang privé.
-         Notre responsable est garde forestier, il nous a autorisé. 
-         Oui, mais moi je suis garde pêche, je vous dis que c’est interdit, l’étang est loué à des pêcheurs. Et puis c’est dangereux, vous n’avez pas pied, il y a plus de 4,50 m de fond.
-         Mais on sait nager !
-         Il y a eu des morts ici, des jeunes. Hydrocution ou ivresse. Faites attention.
-         Monsieur, n’ayez crainte, tout va bien. Nous sommes des nageuses confirmées. Pas ivres, ni jeunes, juste en lutte contre la déshydratation. On va sortir. Au fait, par où peut-on remonter ?
-         Par le déversoir, de l’autre côté. C’est moins abrupt pour vous, Mesdames.
-         Merci Monsieur, et bonne pêche !

Nous avons pris notre temps, et sommes ressorties quand le groupe au complet revenait, Eric en tête, et Raymond comblé, intarissable sur son vol. Echange d’émotions. Nous aussi étions heureuses : Les baignades interdites sont les meilleures !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire