vendredi 24 mai 2013

Epinal n’est pas qu’une image…

C’est aussi une extraordinaire bibliothèque ! Inaugurée en 2009, construite autour de la magnifique salle des Boiseries, la Bibliothèque Multimédia Intercommunale offre une gamme complète de documents et d’activités à la pointe de la technologie, dans un cadre lumineux et spacieux.

Des signes calligraphiques anciens peints sur les vitres du bâtiment moderne (un carré de 50x50 m) témoignent de la volonté du cabinet d’architectes Chabanne d’intégrer le patrimoine historique à la vie actuelle. Dans le vaste hall d’entrée, une baie vitrée pratiquée dans le mur de grès permet d’admirer le fameux trésor : La salle des Boiseries, où le travail d’ébénisterie des rayonnages, du XVII et XVIIIe siècles, est tout aussi remarquable que la richesse des documents, 244 manuscrits, 91 incunables …, confisqués à la Révolution dans les abbayes de Moyenmoutier, Senones et Etival, et dont la bibliothèque d’Epinal assure la conservation. Parmi les documents les plus précieux : l’Evangile selon Saint Marc, et un des manuscrits les plus anciens, le Glossaire anglo-saxon, datant  du VIIIe siècle. La salle des Boiseries est un lieu magique, intemporel, où la télévision tourne régulièrement des émissions littéraires.

Mais la bibliothèque est avant tout un lieu de vie culturelle convivial et multiforme. Au rez-de-chaussée, l’espace d’accueil au  public dessert une salle d’exposition, où les aquarelles de François Place font écho au festival des Imaginales, un salon de lecture de la presse, en libre accès, un auditorium, et un salon Mille-Feuilles qui permet de bavarder avant ou après les conférences, spectacles, films proposés. On peut même s’y arrêter en sortant du multiplexe voisin !

A l’étage, configuration professionnelle : Le secteur adultes propose 60 000 livres et documents, 9 000 DVD, 14 000 CD, avec espaces de consultation, d’écoute et de visionnage. Une salle de formation multimédia, des ateliers d’apprentissage de langues, ateliers d’écriture, des salles de travail équipées d’ordinateurs, bientôt une salle de lecture numérique.
Le secteur jeunesse ne dépare pas, il faut dire qu’à Epinal, le nouveau rythme scolaire est depuis longtemps entré dans les mœurs, les enfants profitent d’après-midi sportives et culturelles. Des rayonnages à leur taille, des salles d’activités, une galerie d’exposition de travaux manuels aussi colorée que les coussins de la salle de contes. Les plus jeunes bénéficient d’un espace et d’un mobilier spécifiques, tout petit, tout doux.

Les bureaux du personnel (47 salariés) encadrent la salle des boiseries, des salles de reprographie, de stockage, de réparation, les magasins, le système d’identification RFID, permettent à ce bel outil de remplir parfaitement sa mission : depuis son inauguration, le nombre de lecteurs actifs a triplé, passant de 2500 à plus de 7500. Et le dimanche, jour d’affluence, on enregistre 200 prêts à l’heure en moyenne. On peut même emprunter un bibliothécaire !

A Epinal, la culture est capitale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire