mercredi 27 mars 2013

Ferdinand Hodler à la Fondation Beyeler


F. Hodler (Bern, 1853- Genève, 1918) est le plus célèbre des peintres suisses. Et le plus suisse des peintres célèbres. Son œuvre magnifie, en d’immenses paysages bleutés, le Mont Banc, le lac Léman, ou la Jungfrau. Il représente parfaitement la transition entre le réalisme du XIXème siècle et l’expressionnisme du XXème.
Des lignes fortes, des couleurs affirmées, une recherche constante d’amélioration, l’exposition qui lui est consacrée, à la Fondation Beyeler, s’attarde sur ses dernières années, des années de célébrité, puisqu’une de ses œuvres, le Bûcheron était alors représenté sur les billets de 100 CHF. Mais aussi années de guerre, de tristesse, avec le décès de Valentine, sa muse, qu’il a peinte jusque dans ses ultimes instants.

La Fondation Beyeler, près de Bâle, est un musée à l’élégance dépouillée, inondé de lumière naturelle, conçu par Renzo Piano. Un ensemble de sobres bâtiments de porphyre et de verre, intégrés dans un jardin où l’eau, la végétation, le ciel, forment un décor harmonieux et paisible en toutes saisons. Il possède une importante collection d’œuvres modernes des XIXème et XXème siècles, réunies par le couple de galeristes Beyeler, et présente des expositions temporaires renommées.

Ce mois-ci, la Fondation expose aussi, pour la première fois, la donation Renard, une série d’œuvres d’art contemporain, léguées par un couple de collectionneurs français, amis des Beyeler.
Mais pourquoi n’a-t-on pas gardé en France cet ensemble de toiles de Basquiat, Dubuffet, Tàpies ... ? 
Nos billets en euros auraient tant besoin d’illustrations originales !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire