vendredi 30 septembre 2016

Château La Coste : Grandiose rencontre entre art et viticulture

Pour arriver au domaine, il faut s'enfoncer dans les collines de Provence, à travers pinèdes et olivettes, à une trentaine de kilomètres d'Aix. Dans un paysage bucolique, loin de toute nuisance, le Château La Coste cache ses trésors au milieu d' un vallon ensoleillé, planté de vignes. Ce domaine est à la fois une exploitation viticole et un musée en plein air, qui rassemble une prestigieuse collection d'architecture.


A l'origine, simplement centré sur la production de vin, le Château La Coste a été racheté par un richissime homme d'affaires irlandais, qui l'a transformé en lieu d'exposition d'art contemporain. Les plus grandes signatures s'y côtoient : Une araignée géante de Louise Bourgeois posée sur l'eau, un mobile de Calder tournant au vent, chaque œuvre a été choisie en fonction de sa place dans l'environnement. Et les artistes font assaut d'imagination : jeux de cubes de Sean Scully, ponts en ardoise traversant les ruisseaux (Donegal, de Larry Neufeld), soucoupe volante irréelle (Drop, de Tom Shannon) posée dans la pelouse...
Jean Nouvel a signé la rutilante cuverie nouvelle génération, inaugurée aux vendanges 2008, où le vin est préparé selon les principes de biodynamie. Dans le pavillon de musique de Franck Gehry, des concerts sont donnés pendant l'été. Le centre d'art, un triangle de béton et de verre bordé de plans d'eau, est l'œuvre de l'architecte japonais Tadao Ando. On y trouve librairie, restaurant, et accueil des visiteurs désirant faire la promenade guidée « art et architecture ». A côté des bâtiments agricoles anciens, une galerie d'exposition de J.M. Wilmotte, un pavillon de Jean Prouvé. Même le potager, qui approvisionne le restaurant, est une œuvre d'art, déclinée en neuf jardins-tableaux, conçus par le paysagiste Louis Benech.

La collection d'art contemporain s'enrichit chaque année d’œuvres réalisées par les artistes majeurs de notre époque. Un somptueux hôtel destiné à la clientèle internationale a été créé, alignant une série de suites avec piscines privées ouvertes sur le paysage de vignes ponctuées de cyprès. La vie de Château pour les people.
Pour le commun des mortels, investir 15 € de visite se justifie, tant la promenade à travers les 153 hectares de ce parc-musée est exceptionnelle. Et on peut terminer par la dégustation des vins blancs, rosés et rouges du Château La Coste, qui elle est gratuite. « Le vin est une sculpture », la devise inscrite au fronton du caveau, souligne parfaitement le mariage célébré en ces lieux de l'art et la viticulture.

http://chateau-la-coste.com/

Article publié dans le JTT du jeudi 29 septembre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire