dimanche 5 juillet 2015

Grignan : les 20 ans du Festival de la Correspondance

Le rendez-vous estival des amoureux de l'écriture et de la lecture a pris au fil des ans une ampleur considérable, mais il reste toujours fidèle à son exigence culturelle. Pendant une semaine, auteurs, comédiens, musiciens , conférenciers se succèdent sur les petites scènes et dans les jardins du village, pour la plus grande joie des visiteurs. Cette année, le thème : "Avoir vingt ans, jeunesse et correspondance" était placé sous le signe de Rimbaud, dont l'effigie signalait la présence de chambres d'écriture.

Car les festivaliers ne restent pas passifs ! Le Festival met à leur disposition papier, enveloppe, plume et encre, dans les fameuses chambres d'écriture, et se charge d'acheminer leur courrier à travers toute la planète. C'est moins rapide que les mails, mais le contenu y gagne en profondeur. Les habitants et commerçants de Grignan ouvrent ainsi au public terrasses, cours, caves, multipliant les lieux d'écriture insolites. Une trentaine de "chambres" accueillantes sont à découvrir, éparpillées jusque chez les producteurs des hameaux voisins.

Nouveauté de l'année : L'atelier d'écriture de Lydia Flem. Cette romancière et psychanalyste, après une conférence sur Freud, et la lecture de ses "Lettres d'amour en héritage" a rendu hommage à la célèbre Marquise de Sévigné en proposant une exploration de l'intime, à la façon de Georges Perec. Une introspection au calme et à l'ombre, qui emportait loin de la foule, des stridulations des cigales et de la canicule.

Article publié dans le JTT.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire