dimanche 24 mai 2015

Le FIMU, de choeurs à coeurs

Comme chaque année à la Pentecôte, Belfort célèbre la musique. Le FIMU ( festival international de musique universitaire) anime la ville. Des orchestres venus du monde entier rendent honneur au thème de l’année, la Voix. 
En trois jours, 250 concerts de tous genres de musique, classique, jazz, monde, actuelles, nouvelles, se déroulent sur 15 scènes, intérieures ou extérieures.

Sous un soleil printanier, le public, venu en foule, environ 80 000 spectateurs, se partage entre mélomanes qui programment d’avance leurs spectacles, et font patiemment la queue, et dilettantes qui picorent quelques notes de ci de là, au fil d’une déambulation dans les rues. Quelques-uns participent à des flashmobs, d'autres animent des ateliers. Entre terrasses et balade, spectacles et attente, on retrouve des connaissances, la convivialité est générale.

Les 33 nations invitées dévoilent en musique leurs particularités, dans une ambiance détendue, managés efficacement par responsables et bénévoles. Et quand ils ne jouent pas, les musiciens s'éparpillent dans le public. Tunisiens et Israéliens, Tchèques et Hongrois, Mexicains et Colombiens, Suisses et Portugais, Canadiens et Français, réunis par la musique, et dispersés parmi les spectateurs, offrent un charme cosmopolite à ce festival d'excellence.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire