lundi 2 février 2015

Dans l'antre d'Epicure : Le SIRHA

Le Salon International de la Restauration, l’Hôtellerie et l’Alimentation s’est tenu du 24 au 28 janvier dans les locaux du parc Eurexpo à Lyon. Un événement majeur, qui offre à tous les professionnels une vision complète de la production mondiale et des nouvelles tendances. Sur 130 000 mètres- carrés, 2980 exposants ont accueilli 185 500 visiteurs. Un véritable marathon, qui commençait dès l’approche du parc Eurexpo : embouteillages garantis ! Même chose dans les 6 halls du centre d’exposition, envahis par la foule. Tous les secteurs étaient représentés : boucherie, boulangerie, pâtisserie, confiserie, traiteur, vins, cafés, arts de la table, équipement de salles, matériel professionnel, décoration, nouvelles technologies…

Dans le carré Rhône-Alpes, les produits locaux attiraient les visiteurs étrangers : caillettes et picodons, châtaignes et ravioles, pintades et olives, eaux de source et glaces ardéchoises. Valrhona trônait au milieu des chocolatiers et autres fabricants de bonbons, fèves, décors de gâteaux. Partout, des démonstrations de matériel et de savoir-faire, les confiseurs-créateurs rivalisant d’audace : sculptures arachnéennes de caramel, glaçages artistiques de pièces montées, sujets de chocolat dorés à la feuille, brassage des pralines roses. Et Metro jouait sa nouvelle carte de produits frais, avec un somptueux étalage de fruits et légumes.

Les contrats professionnels ont été signés et fêtés sur les stands. Conférences, émissions de télévision et de radio en direct, conseils juridiques et offres d’emploi, rien ne manquait au Salon. La frénésie du public a culminé lors des différents concours : Coupe du monde de la Pâtisserie, trophée européen de boucherie, meilleur fromager, concours de l’Ecaille d’or, meilleur vigneron-cuisinier, coupe de France de boulangerie, et surtout la finale du titre le plus convoité : le Bocuse d’Or, qui exige deux ans de préparation aux grands chefs, mais leur assure une réputation mondiale à vie.

Le thème 2015, « Végétal et Virtuosité » a permis aux 24 candidats de révéler toute leur créativité. En 5h30, les chefs devaient confectionner, entre autres gourmandises, un plat de viande et un plat de poisson, sublimés avec 50% de végétaux. Ingrédients imposés : Pintade Fermière des Landes et Truite Fario. Le lauréat 2015 est le chef Norvégien Ørjan Johannessen.

Un seul regret, devant cette gigantesque exposition de délices gastronomiques : on ne peut acheter que par palettes ! Mais pas de gaspillage : la totalité des marchandises exposées non consommées est cédée en fin de salon à la Banque Alimentaire du Rhône : environ 14 tonnes d’aliments de qualité sont ainsi distribués aux associations.

Article publié dans le JTT du jeudi 5 février 2015.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire