samedi 11 octobre 2014

Chronique littéraire : Patients, de Grand Corps Malade

Grand Corps Malade, c’est le nom de scène d’un  célèbre auteur compositeur interprète de slam. De son vrai nom Fabien Marsaud, né en 1977 en Seine Saint Denis, il accumule les succès musicaux depuis 2006. Dans ce récit autobiographique, il montre qu’il manie aussi bien la rime que la prose.

Le grand corps, c’est le sien : 1,94m. Malade ? Pire que cela. Après une grave chute dans une piscine, il se retrouve, à vingt ans, dans le service des Tétraplégiques, en  rééducation. Plongée dans un monde à l’opposé de ce qu’il connaissait avant, puisqu’il était fan de sport.
Pour lui, un espoir existe, il est « tétra incomplet », c’est-à-dire qu’il arrive à bouger sa main gauche. La rééducation, et la patience, lui permettront de récupérer beaucoup plus, jusqu’à marcher avec une simple béquille.

Avec un beau sens de la dérision, et de la formule, il dresse un portrait tendre et ironique, mais très réaliste, de ses camarades d’infortune à l’hôpital, ainsi que du personnel soignant. Chez les tétras, pas d’apitoiement, pas de projets d’avenir, mais rigolade obligatoire : entre eux, c’est la règle.
Humour et émotion pour le lecteur qui pénètre à sa suite dans cet univers terrifiant, et se retrouve dans une atmosphère tragi-comique, dans la veine du film « Intouchables ».

Patients est disponible en Points Poche au prix de 5.70€.
Chronique publiée dans le JTT du jeudi 16 octobre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire