mercredi 14 décembre 2016

Le Marché de Noël de Montbéliard

« Les Lumières de Noël », ce n’est pas seulement à Lyon que ça se passe ! A Montbéliard, pendant un mois, le Marché de Noël transforme la cité des Princes en un déferlement féerique de guirlandes, volutes et autres décorations. Les rues, les places, les façades, le château ruissellent de lumières. L’architecture germanique de la ville (possession des princes de Wurtemberg jusqu’à la Révolution), les gelées nocturnes, s’accordent parfaitement à l’ambiance nordique, petits chalets de bois, doudounes et vin chaud. Un succès phénoménal, puisque le Marché de Noël de Montbéliard est en train de dépasser en terme de fréquentation celui de Strasbourg : 500 000 visiteurs sont attendus entre le 26 novembre et le 24 décembre. Pourquoi cet engouement ? Parce que « Les Lumières de Noël », manifestation circonscrite à la vieille ville de Montbéliard, avec ses dimensions raisonnables, ses animations traditionnelles, conjuguent authenticité et exotisme.

Marché d’artisans de qualité, plus de 160 devant le temple Saint Martin, le plus vieux temple protestant de France. Marché gourmand, où l’on peut acheter et déguster les spécialités locales, saucisses et roestis, comté et vin blanc, mais aussi garnir la table de Noël de bien d’autres saveurs sucrées ou salées. Depuis trente ans d’existence, le programme des animations qui se succèdent au fil des jours est rôdé. Défilé des lumières, concours de décorations, déambulation de musiciens et de comédiens en ville. Village des enfants, patinoire, ateliers des lutins, avec la présence du Père Noël, accompagné ici par l’incontournable Tante Airie (dans la tradition montbéliarde, c’est elle qui offre les cadeaux).

L’originalité de Montbéliard réside dans l’accueil, chaque année, d’un pays différent, avec son folklore, ses artisans, sa gastronomie. Après le Canada, la Russie ou le Pérou, pour cette trentième édition, l’hôte d’honneur est l’Autriche. Les Tyroliens en culotte de cuir et dirndl, proposent leurs spécialités, Tartes Sacher et autres Apfelstrudel, et leur artisanat centré sur les matières naturelles, bois, laine, terre, cuir. Au théâtre, on peut écouter des concerts de musique viennoise, ou valser sur les notes de Johann Strauss. Des expositions sur l’Autriche, tableaux, photos, complètent l’offre culturelle au musée du château, à l’Hôtel de ville ou à la médiathèque. L’incontournable randonnée des lumières permet à tous de faire le tour de la ville illuminée sur 10km.  Nostalgie suprême : Le cinéma a mis à son programme « La mélodie du bonheur », célèbre comédie musicale de 1965 qui magnifie la vie en chansons dans les Alpes autrichiennes. Que demander de plus ? 

Marché de Noël de Montbéliard : Tous les jours, de 16h à 20h, le week-end de 10h jusqu'à 22h.

Article publié dans le JTT du jeudi 15 décembre 2016.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire