vendredi 22 avril 2016

Indo-Chine


Depuis la France, on assimile souvent Vietnam et Cambodge, deux pays voisins, baignés par les eaux poissonneuses du Mékong et celles du golfe de Siam, terres de rizières, jardins exotiques et plantations de thé, soumises aux caprices des moussons. Pourtant, quand on prend le temps de les parcourir, que de différences !
Les deux pays sont dirigés par un régime communiste, mais le Cambodge est un royaume, tandis que le Vietnam est une république. Le premier est un petit pays compact  de 15 millions d’habitants, tandis que les 95 millions d’habitants du second se pressent sur une bande de terre d’environ 2000 km le long de la mer de Chine.

Les deux langues diffèrent totalement, caractères latins pour le Vietnam, issus du sanskrit pour le Cambodge. Côté religion, on est très discret au Vietnam, où seul le culte des ancêtres fait l’unanimité, tandis qu’au Cambodge, les bonzes en robe safran sont omniprésents en ville comme
en campagne. Même le physique s’y met : le teint jaune et les yeux bridés des Vietnamiens laissent place à une peau sombre et des yeux en amande au Cambodge.

La société vietnamienne est homogène, c’est une population hyperactive de travailleurs astucieux et entreprenants, qui ambitionnent la pleine croissance. Au Cambodge, le clivage est énorme entre nouveaux riches arborant un luxe indécent et miséreux fatalistes et souriants. Au Vietnam la monnaie locale est le dong, mais on accepte volontiers les euros. Tandis qu’au Cambodge, le riel est totalement disqualifié au profit du dollar.

Leur histoire commune est nourrie de luttes fratricides : l’empire Khmer a absorbé une grande partie du Vietnam au XIIème siècle, de leur côté les Vietnamiens, après avoir contribué à la chute de Pol Pot, ont occupé et saigné le Cambodge pendant 10 ans, par besoin d’agrandir leur espace vital.
Pour faire court, le Cambodge a des allures d’Inde, tandis que le Vietnam est un petit frère de la Chine… Mais n’est-ce pas précisément l’origine du vocable Indochine ?

Article publié dans le JTT du jeudi 21 avril 2016.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire