samedi 21 juin 2014

Chronique littéraire : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson

Ce livre déjanté a valu un succès phénoménal à son auteur, écrivain et journaliste suédois né en 1961. Le film éponyme, vient de sortir sur les écrans, c'est une comédie farfelue très réussie. Vous allez revisiter de façon cocasse la politique du siècle !

Allan Karlsson est un vieillard têtu, non seulement il ne veut pas participer à la fête organisée pour ses cent ans, mais il décide de fuir sa maison de retraite. S'ensuit une aventure improbable, avec vol d'une valise, traque par une équipe de malfrats aux allures de Pieds Nickelés, morts violentes et amitiés subites. L'occasion pour lui de se remémorer sa vie rocambolesque. 

Allan, artificier de génie à forte tendance alcoolique, s'est trouvé mêlé à tous les événements historiques du 20ème siècle, passant de Franco à Mao, de Staline à Kim II-Sung, de Churchill à Nixon... Son interprétation désopilante de l'histoire permet toutes les outrances, portraits grotesques des hommes politiques, grandes stratégies militaires transformées en magouilles hasardeuses... C'est à la fois iconoclaste et jubilatoire.
Pas de réalisme dans ces péripéties impertinentes de l'Histoire, ni dans les épisodes loufoques de la fugue du centenaire, mais un fantastique sens de l'humour.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est disponible chez Pocket au prix de 8,10 €.

Chronique publiée dans le JTT du jeudi 19 juin 2014.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire