vendredi 20 juillet 2012

Chronique littéraire : Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison, de Arto Paasilinna


Le titre facétieux et la couverture donnent le ton : sous couvert d’une histoire champêtre et loufoque, voilà un polar nordique, écrit par un auteur Finlandais. Que cultive-t-on en Laponie ? En lisant ce livre, vous le saurez, même si, dans le potager en question, on rencontre surtout des mauvaises graines !

Le roman commence de façon classique, par une enquête policière dans un vaste domaine d’agriculture biologique du Grand Nord. Motif : de mystérieuses disparitions. L’inspecteur Jalmari, chargé des recherches, se fait passer pour un contrôleur bio, et s’immisce dans la vie de l’exploitation. Bien accueilli, il accepte de participer aux différents travaux, champignonnières, herbes aromatiques, séchage, transport... tout en fouinant partout.

Tout bascule quand, convaincu par les méthodes de la propriétaire, l’inspecteur accepte aussi de couvrir des choses illégales. Comme kidnapper de mauvais garçons, ou des financiers véreux, pour les rééduquer par le travail à la ferme. La tentation de faire justice soi-même est grisante… La problématique est ainsi posée avec humour : au nom de la morale et de l’efficacité, jusqu’où peut-on aller ?

Ce polar délirant est une initiation à l’agriculture biologique en milieu nordique. Mais en compagnie d’un inspecteur déjanté, et d’une horticultrice amoureuse, on ne s’ennuie pas ! Et la nature finlandaise est superbe, avec ses immenses forêts, ses étranges coutumes, et le caractère imprévisible de ses habitants.

Arto Paasilinna est né en Laponie en 1942. Bûcheron, ouvrier agricole, puis journaliste et poète, il est l'auteur d'une trentaine de livres, ainsi que de scénarios pour le cinéma et la radio finlandaise. Ce roman social burlesque est tout-à-fait représentatif de son parcours, et de son humour !


Chronique publiée dans le JTT du jeudi 19 juillet 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire