lundi 24 décembre 2018

Chronique littéraire : Continuer, de Laurent Mauvignier

Un fabuleux roman de formation, mais aussi une aventure physique et psychologique exceptionnelle dans les steppes du Kirghizstan. Enfourchez votre pur-sang, vous serez transportés dans un monde à la fois totalement nouveau (pour un citadin) et entièrement traditionnel (chez les nomades).

Sybille est une mère déprimée, qui a le sentiment d'avoir raté sa vie, et peine à assumer son quotidien. Un jour, les excès de son fils Samuel, adolescent qui se laisse happer par toutes les dérives, lui font prendre conscience qu'il faut sortir du marasme, et tout changer dans leur vie. Mère et fils étaient passionnés d'équitation dans un temps lointain, alors Sybille décide de tout quitter, emploi, maison, ex-mari, pour entreprendre avec Samuel un raid à cheval de plusieurs mois à travers le Kirghizstan. Espérant que le retour à la nature, les difficultés et joies de la vie sauvage, vont faire de son fils un homme et redonner un sens à son existence.

Nature omniprésente, avec sa beauté et ses pièges. Fusion des cavaliers avec leurs montures. Approche codifiée mais chaleureuse des populations. Evolution des deux personnages, étude des relations mère-fils : tout est traité simultanément, avec beaucoup de maîtrise et de subtilité. Un grand roman très original. L'ampleur géographique, sociale et psychologique est parfaitement exprimée par un style puissant. Continuer, un mot d'ordre qui fortifie.

Laurent Mauvignier est un écrivain né à Tours en 1967. Ses romans ont obtenu de nombreux prix. Continuer est lauréat du Prix Culture et Bibliothèque pour tous en 2017.
Il est maintenant disponible dans la collection de poche des Editions de Minuit.

Chronique publiée dans le JTT du jeudi 20 décembre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire