mercredi 26 février 2014

Chronique littéraire : Peste et choléra, de Patrick Deville

On peut être médecin, chercheur, découvreur de vaccins majeurs, et préférer l’aventure à la gloire. Alexandre Yersin a vite quitté le laboratoire de Louis Pasteur pour sillonner les océans, tour à tour marin, explorateur, géographe, baroudeur, agronome en Asie du Sud-est.
Un livre éblouissant, porté par l’écriture jubilatoire de Patrick Deville, écrivain voyageur qui met ses pas dans ceux de ce phénomène aux semelles de vent.

Alexandre Yersin est né en 1863 au bord du lac Léman. Etudes à Berlin, puis à Paris, où il se distingue dans l’équipe de Pasteur, en découvrant le bacille de la tuberculose. La recherche l’ennuie rapidement, devenu médecin, il s’engage sur les lignes maritimes des Messageries d’Asie, explore de nouvelles contrées, décide de s’installer à Nha Trang, au Vietnam, où il défriche la terre, installe un laboratoire, expérimente de nouvelles cultures. Mandaté pour éradiquer la peste qui sévit à Hong-Kong, il identifie le bacille dans des conditions rocambolesques, avant de retrouver l’anonymat de son domaine, et poursuivre le développement de sa région d’adoption.

Le livre approfondit plusieurs thèmes : la recherche médicale, bienfaits, émulation et course à la gloire. La politique coloniale au Tonkin, en Afrique, responsables politiques éphémères, arrogance, immobilisme,  et retournements de situation. Le gaspillage humain et matériel des guerres mondiales. Rien de tout cela ne motive Alexandre Yersin. Ce qui le caractérise, c’est sa curiosité, son sens du progrès,  son activité intellectuelle insatiable (jusqu’à plus de 80 ans) et  son besoin physique de bouger, de découvrir à ses risques et périls des terres inconnues. Pourtant, il deviendra riche et célèbre au Vietnam, pays où il est vénéré comme précurseur du développement social et économique.

Patrick Deville est né en 1957. Passionné de voyages au long cours, Afrique, Asie, Amérique du sud, enseignant,  philosophe, écrivain, il a obtenu le Prix Fémina 2012 avec ce roman flamboyant.
Peste et Choléra est disponible en Points Poche au prix de 6€.

Chronique publiée dans le JTT du jeudi 20 février 2014.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire