samedi 28 décembre 2019

Le Comptoir rhodanien se diversifie


Mi décembre, l’entreprise tainoise a proposé une vente promotionnelle de ses nectars et autres jus de fruits. Une manière de faire connaître ces nouveaux produits, puisque c’est cette année que le Comptoir rhodanien s’est lancé dans ce type de fabrication. On pouvait aussi acheter pommes, noix et châtaignes à des prix très attractifs. Le public ne s’y est pas trompé, et l’opération sera renouvelée dès 2020.

Depuis plus de 50 ans, le Comptoir rhodanien stocke, conditionne et expédie les fruits de la Vallée de Rhône. Le travail se concentre sur 4 fruits principaux : la cerise et l'abricot pour la
campagne d’été, la noix et la châtaigne pour la campagne d’automne-hiver. La commercialisation s’effectue sous le label Pauline, marque lancée en 1996 par les repreneurs de l’affaire, M. et Mme Soulhiard, en l’honneur de leur fille.

L’entreprise a peu à peu élargi son activité et maintenant travaille en partenariat avec 400 producteurs répartis sur les départements de la Drôme, l’Ardèche, l’Isère, le Vaucluse et le Gard. Avec ses différentes filiales, exploitations et sites de conditionnement, le Comptoir Rhodanien regroupe plus de 400 hectares de production propre et expédie chaque année plus de 40 000 tonnes de fruits. L’entreprise est installée sur plusieurs sites à Chanas, à Nîmes …, elle gère une filiale de production en Espagne, qui permet d’offrir sur le marché des fruits en amont de la production française, ainsi que fraises et oranges. On peut d’ailleurs retrouver la plupart de ces produits dans le point de vente associé, situé au rond-point de sortie de l’autoroute à Tain. 

Si le Comptoir rhodanien emploie sur ses différents sites 100 salariés qualifiés, en été, il monte en puissance et embauche beaucoup de saisonniers. C’est une opportunité que de nombreux jeunes de Tain-Tournon saisissent pour valider un premier job. Une solution pratique, pour personnes motivées, accessible sur place ou par internet sur le site :
www.pauline-comptoir-rhodanien.com/recrutement/

Article publié dans le JTT.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire